Derrière cette photo

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Derrière chaque photo, il y a une histoire. En lisant mes récits de voyage, je retourne à ces moments privilégiés. J’ai décidé de vouloir revivre ces moments et d’autres en racontant l’histoire derrière certaines de mes photos. À chaque mercredi, je vais choisir une de ces photos et partager les caractéristiques de celle-ci (configuration de l’appareil-photo et post-production).

Si vous voulez plus d’information au sujet d’une de mes photos, n’hésitez pas à m’envoyer un message courriel ou dans la section commentaires de cette page.

Rocheuses – Coucher de soleil HDR

joel : mars 23, 2016 18 h 30 min : Derrière cette photo

rocheuses-coucher-de-soleil-hdr-1
14 juillet 2012, 1h13 Appareil photo: Canon 50D Lentille: Canon 24-70mm L f2.8 Distance focale: 70mm HDR à trois photos Vitesse d’obturation : 1/250s, 1/60s, 1/1000s Ouverture : F4.5 ISO 800

Un peu de contexte

J’ai pris cette photo durant mon road trip dans l’Ouest canadien. Durant mes voyages, je trouve souvent un petit coin sur le côté de la route, dans une halte routière, dans un stationnement de Walmart ou d’un site historique ou touristique pour dormir dans mon Jeep. Malheureusement, ceci est illégal en Colombie-Britannique, et avec la couleur de mon Jeep, je ne pouvais pas juste me cacher dans la forêt.

Cette soirée-là, je visais me prendre un site de camping dans un parc provincial ou national. Malheureusement, tous les deux parcs de la région n’avaient pas de place pour moi. Je suis arrêté aussi à un camping privé, mais, le coût était vraiment exorbitant (pour dormir quelques heures seulement!). Donc, j’ai continué, et continué, et continué.

Je commençais à être vraiment frustré. Lorsque tout-à-coup, j’ai fait un coin et j’ai été témoin de cette scène magnifique. Je suis arrêté pour reprendre mon souffle et prendre des photos. Après avoir pris mes photos, j’ai continué un peu et j’ai finalement trouvé le parc provincial Liard Hot Springs (tu vois le chemin en bas à gauche, c’est à peu près là!). Malheureusement, il est plein aussi, par contre, la halte routière de l’autre côté du chemin est plein d’autres véhicules. Je passe le lendemain matin dans les sources chaudes. Il faut savoir trouver le positif dans des situations difficiles.

Description de la photo

Ici, on voit un coucher de soleil dans toute sa splendeur. Un petit brouillard aide à créer de la profondeur à la photo. La rivière et le chemin qui sillonnent le bas de la photo donnent du contexte à l’image. Et finalement, les majestueuses rocheuses impressionnent tout au long de l’autoroute vers l’Alaska.

Post-production

Encore une fois, c’est un HDR à trois photos. Les différents niveaux de luminosités des trois photos m’ont permis de retrouver des couleurs que je voyais à l’oeil nu, mais qui n’apparaissaient pas vraiment dans aucunes de ces trois photos. Une fois que j’ai terminé le montage des trois photos en Photoshop, j’ai ajusté le contraste un peu et recadrer un peu aussi. J’ai dû diminuer le bruit dans la photo. Il y avait beaucoup d’artefacts causé par un ISO trop élevé pour une photo si sombre. Très peu de post-production nécessaire ici. À recommencer par contre, j’aurais diminué le ISO à 200 pour ne pas avoir à la nettoyer.

Laisser une réponse»

Phare Rose Blanche

joel : mars 16, 2016 10 h 10 min : Derrière cette photo

 

Phare Rose-Blanche
25 juillet 2014, 10h40 Appareil-photo: Canon 50D Lentille: Sigma 10-20mm 1:4-5.6 EX DC HSM Longueur focale: 10mm HDR à trois photos Vitesses d’obturation : 1/2000s, 1/640s, 1/200s Ouverture: F7.1 ISO 100

 

Un peu de contexte.

Si tu as suivi mon voyage en 2014, tu te souviendras que je me suis blessé à Halifax et quelques jours après, j’étais à Port-aux-Basques, Terre-Neuve. Pensant avoir une côte fracturée, je suis allé à l’hôpital. Je devais attendre quelques jours avant d’avoir les résultats. En sortant de l’hôpital, j’ai décidé de me rendre à Rose-Blanche, un petit village à une trentaine de minutes au sud de Port-aux-Basques, pour visiter le phare qui était en rénovation durant mon voyage de 2010. Note intéressante: Rose-Blanche est une déformation de roches blanches, roches incrustées de granites qui se retrouvent partout sur le site. Partout sur la côte ouest de Terre-Neuve, on retrouve des indices de son passé francophone.

Description de la photo

J’ai pris trois photos à vitesse d’obturation différentes (1/2000s, 1/640s et 1/200s). Il ventait un peu mais, je suis désolé de vous apprendre que le temps n’était pas orageux. C’était un matin sombre et légèrement pluvieux. Il « mouillassait » comme on dit. Donc, dans la photo, il y a le merveilleux phare de Rose-Blanche, jonché fièrement sur son monticule. Habituellement, je ne centre pas le sujet principal d’une photo, par contre, dans ce cas, je crois qu’en centrant le phare, ça augmente l’effet dramatique et donne de la place aux nuages qui semblent bouger autour de celui-ci.

Post-production

Plus tard, j’ai collé les trois photos en Lightroom dans le module « HDR ». Ce faisant, j’ai pu faire ressortir plus de détails dans les coins plus sombres et plus claires de l’image. Ensuite, j’ai transformé la photo en noir et blanc puis augmenter le contraste un tout petit peu. Finalement, j’ai ajouté un vignettage noir pour bien cadrer le tout.

Laisser une réponse»
« Page 1 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *