D’un canyon pittoresque à des vignes de raisins

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

On m’avait suggérer de monter le mont Grouse et me dirigeant vers celui-ci, je découvre le canyon Lynn. Je me suis dit que j’arrêterai pour une heure, ensuite faire le mont Grouse puis prendre la route pour me rendre à temps pour souper chez ma tante Marie-Luce et mon cousin Jeffrey à Osoyoos, dans la vallée de l’Okanagan.
Bien, cette heure en a durée trois! Quelle belle découverte! Il y a un pont suspendu de 40 mètres qui traverse le canyon et la rivière 50 mètres plus bas. Ayant une peur bleue des hauteurs, j’y pense deux fois avant de traverser, mais, je le fais quand même. Je n’arrête pas pour regarder, je ne fais que traverser et je suis un peu étourdi au bout, mais, j’ai réussi à confronter ma peur. Je fais une randonnée dans une forêt de vieux cèdres rouges, encore une fois. Ces arbres gigantesques surplombent le canyon. J’entends une variété d’oiseaux.
Je suis la rivière et arrive à un genre de piscine naturelle. Il y a un photographe qui prend de la vidéo. Il me suggère de rebrousser chemin et me rendre au twin falls, de l’autre côté du pont suspendu, ce que je fais, mais avant, je décide de retourner à ma Jeep pour aller chercher mon trépied, question de faire quelques longues expositions des chutes, mais aussi du sous-bois qui est superbe.
Je retraverse donc le pont suspendu, toujours si peu brave. Trépied en main, je découvre qu’il y a un autre pont un peu plus loin qui traverse par-dessus les twin falls. Ce n’est pas nécessairement plus facile puisqu’il y a plusieurs marches pour descendre et ensuite pour remonter de l’autre côté.
Les chutes sont vraiment belles. Je prends des photos. C’est vraiment tranquille ici. Un bel oasis très près d’une très grande ville.
Je retourne près du pont suspendu pour prendre mes photos à longue exposition du sous-bois. Je ne veux vraiment pas redescendre et remonter toutes ces marches (je commence à ressentir du mal dans ma cheville), donc, je dois prendre le pont suspendu une troisième fois. Je dois attendre par contre, il y a beaucoup de monde. Un autobus de jeunes en camp de jour ainsi que plusieurs touristes prennent leur temps sur le pont et, vu mon vertige, je ne peux vraiment pas traverser s’il y a des jeunes qui font balancer le pont.
Je réussi à me rendre à ma Jeep, heureux d’avoir vécu cette expérience.
Je dois maintenant filer vers Osoyoos, je vais arriver plus tard que prévu.
Je suis accueilli comme un roi chez mon cousin et ma tante. Ils m’attendaient pour souper. Un bon steak, une bonne bière, un bon verre de vin et de la bonne compagnie. Que demander de mieux en cette fin de journée.
Ça fait du bien de reconnecter avec mon cousin que je n’avais pas vu depuis plusieurs années, et sa mère qui s’est déplacée ici seulement depuis décembre. Merci beaucoup pour l’accueil. Mon séjour est beaucoup trop court, mais, malheureusement, mon horaire est maintenant très serré. Je dois être à Alban le 3 août pour la grande fête des Ducharme, ce qui me donne seulement que 7 jours pour traverser 4 provinces, sans compter l’Ontario, qui prend deux jours à elle seule!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.