D’une île à l’autre

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

portesrouillées-01 Hier, 9 août, je me suis levé sous une douce pluie. Ne voulant pas me faire mouiller en me faisant le petit-déjeuner, j’ai décidé de me rendre au Tim Horton’s. J’ai ensuite continué à explorer l’ancienne base militaire américaine.

En suivant les vieux chemins qui sillonne à travers la forêt et le long de la côte, je trouve des bunkers, certains la porte ouverte. Je trouve aussi un petit édifice utilisé pour les sentinelles qui auraient une excellente vue de l’océan et de toute avancée d’ennemis.

traversier-01Voici qui arrive le traversier que je vais prendre cet après-midi. C’est impressionnant de voir ce navire voguer tranquillement vers le port.

Après dîner, je me dirige vers le terminus pour attendre l’embarquement qui se fait à 15h.

Une fois à bord du bateau, je me rends à la cabine que j’ai réservée. On m’avait assigné une cabine dans le milieu à l’avant du bateau. Je pourrai ainsi voir la progression de la traversée. Par contre, sur la porte de ma cabine assignée, il y a une affiche indiquant que ma réservation a changé.

Je vais voir et on m’assigne une autre cabine de luxe, au coin avant du navire (à quelques portes de ma chambre originale). J’ai donc deux hublots et une chambre un peu plus grande. C’est vraiment du luxe!

Je fais quelques rencontres lors de la traversée de 16 heures.

soleilénorme-01 En prenant des photos du coucher de soleil, une famille tente de prendre une photo de famille avec le coucher de soleil à l’arrière-plan. La mère remarque ma caméra et me demande si je peux prendre une photo de toute la famille. Pas évident avec le coucher de soleil en arrière-plan. Je réussi à faire une pas pire photo avec leur petite caméra.

Le garçon et la fille semblent vraiment intéressés en photographie et me posent des questions.

–          Pourquoi as-tu un si grand objectif pour prendre une photo du coucher de soleil?

–          Je veux que le soleil soit énorme dans la photo. Donc, je prends mon gros zoom.

Je change de lentille et en mets une beaucoup plus petite.

–          Pourquoi as-tu changé de lentille?

–          Je veux voir un peu plus du ciel.

Un autre homme d’une jeune vingtaine suivait un peu notre conversation. Il a un DSLR. Il vient me poser quelques questions lui aussi. Il vient de l’Angleterre. Nous jasons un peu d’histoire canadienne (Tu es francophone et tu viens de l’Ontario?).

Une fois le coucher de soleil terminé, je vais déposer mon appareil-photo et je vais au lounge où un chansonnier fait un spectacle.

michealaverill-01Il raconte son parcours et c’est là que je réalise que j’ai déjà entendu parler de lui sur la radio de CBC il y a quelques années. Il est reconnu comme le « musicien marcheur ». Son but est de marcher d’un bout à l’autre du Canada. Il a fait une bonne partie des provinces des maritimes et une partie de la Colombie-Britannique, d’où il vient. Il a été embauché pour deux semaines à faire de la musique sur le traversier.

Il s’appelle Micheal Averill. C’est un homme très inspirant. Il a une très belle philosophie de vie. La simplicité, et le contact humain. Il prône la rencontre d’inconnu. « I will give you one goal during this trip. Take the time to talk to someone that you don’t know.» D’ailleurs, la majorité de ses chansons sont inspirées des rencontres de ses voyages. Il a des histoires comiques, intéressantes et inspirantes. Une très belle façon de terminer cette journée.

Je me réveille tôt ce matin et remarque que la lune est superbe, droit devant le navire. C’est la superlune. Mes côtes font mal ce matin par contre, donc, je décide d’essayer de me recoucher.

À 9h30, le traversier accoste et je me dirige vers Baddeck où je rencontre la cousine de mon père, Mariette Paulin et sa famille. Elle a acheté un grand terrain au flanc d’une montagne au Cape Breton. Ses deux filles et son gendre sont en train développer le terrain, en vrai explorateurs. Elle demeure dans une roulotte de camping (très confortable) mais les trois autres sont dans des tentes alors qu’ils défrichent. Ils ont presque terminé de construire une petite maison et vont bientôt commencer à construire une deuxième maison. Les deux maisons n’auront ni eau courante, ni électricité. Un édifice communal contiendra la salle de bain, salle de lavage et cuisine.

Toute une aventure!

phare-01Une fois que j’ai bien dîner, me file vers le traversier de l’Île-du-Prince-Édouard. J’arrive alors que celui de 16h45 embarque. La traversée dure 75 minutes.

J’explore l’île un peu et me trouve un petit coin, à l’ombre d’un phare, pour dormir.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.