Mon premier 15 août

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

animateursvillageacadien-01C’est le Village historique acadien qui m’accueille pour débuter ma journée. Ils offrent un brunch accompagné d’un spectacle pour débuter. Animé avec brio par deux hommes comiques habillés dans des costumes d’époque. Au début, une femme raconte l’histoire de l’origine de l’Acadie et surtout de l’origine du 15 août comme étant la Fête nationale acadienne. S’ensuivent des artistes variés. On entend du violon, de l’accordéon, de la claquette et surtout de belles voix!

vilageacadien-01Je m’embarque ensuite dans la visite du village mais avant, je m’achète un parapluie puisque les nuages se sont formés et menacent de laisser tomber leur gouttes. D’ailleurs, il a plu durant toute ma visite.

C’est tout une expérience de visiter le village. L’illusion est vraiment complète. Autre que les autres visiteurs, on se sent comme si on est vraiment retourné dans le temps. Les interprètes, habillés selon l’époque qu’ils représentent fabriquent véritablement des objets (de la laine, du fil de lin pour fabriquer du matériel, les barils, etc…) tout en expliquant l’origine de la maison ou de l’édifice où ils sont placés. Plusieurs des édifices sont des reproductions d’un édifice qui a vraiment existé tandis que d’autres sont l’édifice original.

Ce qui ajoute au réalisme sont les calèches tirés par des chevaux qui apparaissent à l’occasion sur les chemins du village.

tintamarre-02La pluie commence à être vraiment forte. Le vent brise mon nouveau parapluie. Je suis tout mouillé. Je tente de protéger mon appareil-photo autant que je peux. J’arrive au temps plus moderne mais le village ferme tôt aujourd’hui et de toute façon, je suis écoeuré d’être mouillé. Donc, je retourne à mon Jeep et chez mes amis pour me changer.

Un peu avant 18h, on se dirige sur la rue principale de Caraquet pour le tintamarre. Au début, la pluie semble s’être éloignée, mais, peu de temps après, c’est le déluge! J’estime que nous sommes environ 5000 au début, mais ce nombre diminue rapidement. Comme premier tintamarre, c’est assez spécial! Les gens sont mouillés (et moi aussi!) mais continuent à marcher et à faire du bruit. Il y a un bateau sur roue qui défile et qui joue de la musique. Plusieurs costumes impressionnants, dont une sculpture d’au moins 12 pieds de haut. Étant encore tout mouillé, je retourne chez mes amis et me change encore une fois. Je n’ai presque plus de linge de propre.

C’est le groupe Quimorucru qui débute la soirée. Ces Québécois de la baie des chaleurs ont beaucoup en commun avec les acadiens de Caraquet. Ils sont plein d’énergie et réchauffent la salle très rapidement. Comme tête d’affiche, Bois-Joli met le party dans la place. Nous sommes certainement plus de 1500 personnes dans la place. Peut-être pus près de 2000. C’est difficile de se rendre au bar pour se prendre une bière. Et il y a une lignée pour la salle de toilette des hommes!

La fatigue commence à s’installer. Je vais m’acheter une portion de coques frites avant de me coucher, encore au stationnement du Carrefour sur mer.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.