«O buono vista»

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

J’ai bien dormi. J’ai pu ignorer le va-et-vient des voitures. Je crois qu’ils ont arrêté de passer vers 1h du matin.

macareuxvsgoéland-01Je me lève tôt espérant un beau lever de soleil derrière le phare, mais, ce matin, il y a des nuages. Eh bien, je vais visiter les macareux. Et passe une bonne heure avec eux.

J’ai faim donc je vais au restaurant à Bonavista et ensuite je visite cette belle petite ville historique. C’est ici où John Cabot (ou plutôt Giovanni Caboto) aurait découvert l’Amérique de Nord en 1497. Italien et inspiré par les lieux, il s’exclama « O buono vista » (oh belle vue). Ce nom demeura.

Bonavista a aussi été le lieu d’une entreprise de pêche très fructueuse, menée par James Ryan. Les édifices principaux de cette entreprise de transformation du XVIIe siècle ont été préservées et certaines transformées en musée. Je visite ces lieux et il est même possible de visiter la maison de James Ryan qui a été elle aussi préservée dans l’état où elle a été achetée par la société historique du Canada. Il y a évidemment eu un certain nombre de rénovation (il y a des tuiles autour du foyer à l’entrée qui ont certainement été installées dans les années 1970).

Je trouve ensuite le «Mathieu», une réplique grandeur réelle du navire que Cabot a utilisé pour traverser l’Atlantique. C’est impressionnant, mais en même temps, quand on considère qu’il a traversé l’océan avec ce bateau, avec un équipage et les denrées essentiels à bord, on comprend que la vie n’était pas facile pour ces explorateurs.

dungeon-01Une fois mon éducation sur l’histoire de Bonavista est terminée, je décide de me rendre à Dungeon Provincial Park où il y a une formation de roc érodé par la mer qui est impressionnante. C’est très difficile à expliquer, il faut voir les photos.

Ensuite, je vais retrouver les macareux à Elliston, un petit village à une douzaine de kilomètres de Bonavista, où il y a un petit monticule dans la mer qui contient une des concentrations les plus élevées de macareux en Amérique du Nord. J’y passe un bon moment à tenter de prendre en photo au vol ces petites bêtes rapides. Je réussi tant bien que mal. J’aimerais bien prendre quelques bonnes photos où ils ne volent pas, debout sur le roc ou dans les grandes herbes. Pas cette fois-ci, ils n’atterrissent pas de notre côté. Il y a peut-être trop de monde.

macareux-01Je croise un monsieur, installé au côté opposé des macareux, avec une énorme lentille qui pointe vers la mer. Je pique une petite jasette avec lui. Il vient de North Bay (son épouse est assise un peu plus loin, et ne dit pas grand-chose). Il m’explique qu’il a eu un accident de moto il y a de ça quelques années et depuis ce temps-là, il a de la difficulté avec sa mémoire, et, en le regardant debout, se balançant constamment de gauche à droite et s’enfargeant dans ses mots, c’est évidemment qu’il a eu un traumatisme crânien très grave. Il s’est donc lancé en photographie. Il espérait prendre de bonnes photos de baleines. On a jasé une bonne demi-heure. Je le quitte en lui souhaitant un bon succès avec les baleines et un bon voyage.
inukchuk-01Je vais souper et retourne au phare de Cape Bonavista pour le coucher de soleil, qui, finalement est superbe! J’ai pu observer le soleil se cacher au fond de l’océan. En prenant mon gros zoom, je prends des photos avec un inukchuk en avant plan. Le soleil est une boule de feu énorme.

Je continue à prendre des photos bien après que le soleil s’est couché. Le ciel est peint d’orange, de rouge, de rose et de bleu. Une belle fin pour une excellente journée!

Je décide de m’installer dans le stationnement du parc adjacent au phare. J’espère qu’il y aura moins de dérangement cette nuit.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.