Une journée parmi les dinosaures

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Je me rends tôt ce matin pour découvrir le parc provincial Dinosaur. C’est tout un autre monde. Si vous n’avez jamais vu les badlands canadiens, allez y faire un tour. Je débute au Centre d’interprétation et apprends qu’il y a 5 sentiers. On me remets une carte.

J’examine la carte et décide de faire le 5e sentier en premier. Celui-ci présente une grande variété de faune et de flore vue sa proximité à la rivière. Je débute entouré de grandes herbes, image bien connue des pleines. Au loin, je vois un petit cerf qui broute ladite herbe. Il y a beaucoup d’oiseaux qui chantent. Ce sentier, le « Cottonwood trail » est l’habitat idéal pour des petits oiseaux granivores jusqu’à des aigles et des faucons, en passant par des oiseaux migrateurs au printemps et à l’automne. Arrivé à la rivière, j’aperçois un coyote sur la rive opposée. Il a eu peur de moi et disparait dans les buissons.

Les arbres cottonwood, des peupliers de virginie, sont impressionnants. Ils ne sont pas très grands (en tout cas, très loin des cèdres rouges des rocheuses). Par contre, ils ont un diamètre imposant. On estime que les plus gros arbres de ce sentier ont plus de 400 ans. Ils réussissent à survivre dans ce désert à cause de leurs feuilles très épaisses (on dirait un applaudissement lorsqu’il vente) qui conservent plus facilement l’humidité et leur écorce très épaisse qui les protège des intempéries. En sortant du sentier, je retrouve le petit cerf qui n’est pas très loin de moi. Je prends plusieurs photos.

N’étant pas assez rapide, je prends très peu de photos des petits oiseaux. Je veux être ici au lever du soleil pour observer les oiseaux. Je décide donc d’aller me prendre un terrain de camping pour la nuit suivante. De toute façon, je vais faire le Sunset Tour qui se terminera vers 21h, et ça ne me tente pas vraiment de conduire à la noirceur. Une fois installé, je dîner et je vais faire le sentier #4 qui nous permet de marcher dans les badlands.

Entouré des monticules rongées par le vent et l’eau de pluie, cet endroit est extrêmement paisible. J’y entends quelques oiseaux, mais, rien d’autre. Il fait encore très beau. Il n’y a pas, ou presque pas de nuages dans le ciel.

Quelques panneaux informatifs expliquent l’historique du site, la ruée des dinosaures au tournant du siècle dernier. En regardant ici et là, c’est très facile de trouver des fossiles. N’ayant pas les connaissances, c’est impossible pour moi de les identifier, par contre, il y a évidemment des fossiles tout partout.

Je retourne à ma Jeep pour passer l’après-midi à mon terrain de camping, à l’abris un peu des chaleurs intenses.

Après souper, je me dirige au centre d’interprétation pour rencontrer la guide du Sunset Tour. Nous ne sommes que trois plus la guide du parc. Une tournée personnalisée!

Elle nous amène dans les endroits interdits au grand public. Le but de cette tournée est de discuter un peu photographie, mais surtout d’avoir accès aux endroits idéales pour les photos au coucher du soleil. C’est une très belle façon de clore cette journée. Je prends de très belles photos, surtout des panoramas.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.